00 cahier de texte 3ème
copyright 2007 - D.Leblanc
RECEPTION
Cahier de texte sixième
Cahier de texte cinquième
Cahier de texte quatrième
Cahier de texte troisième

maj 2017/02/21

 

 



click !

 

 

   CAHIER DE TEXTE ONLINE de la classe de troisième

 

 

            

Ce "cahier de texte"  correspond à un moment, à une année. Comme il faisait double emploi avec l'ENT, je l'ai plus ou moins abandonné en 2015, bien que le contenu puisse correspondre encore fréquemment aux sujets - et aux situations actuelles d'enseignement mises en place.

Important : certains liens ne sont plus valides, ou obsolètes - et ne peuvent, pour des raisons techniques, être actualisés. Merci de votre indulgence.


 

      voir les oeuvres de référence (repères) nécessaires pour la réalisation de la frise chronologique.

 

Le matériel : voir la liste du minimum vital

Qu’est-ce que le cours d’arts plastiques ? Les arts plastiques abordent des questions ayant un rapport avec la création de formes au sens large : des questions liées à la fabrication (acquisition de techniques), à l’esthétique (qu’est-ce que la créativité, l’expression personnelle), à la compréhension du monde (via les images) et à l’acquisition de connaissances en histoire des arts.
La moyenne annuelle obtenue en arts plastiques est comptabilisée dans le contrôle continu du DNB, avec un coefficient de 1 (comme pour toutes les autres matières).
L'épreuve d'histoire des arts est un oral affecté d'un coefficient 2 (la nature de l'épreuve changera en 2017)

 

 

 

fonctionnement du cours d'Arts Plastiques      la notation   /   Utiliser internet

L'épreuve d'histoire des arts   /     Choisir son option facultative en seconde

 

 


Les devoirs : le cahier de texte de l’élève reste l’outil de base, PRONOTE (fourni par l'établissement) est un outil complémentaire, sur lequel sont notés les devoirs et le titre des séquences.
Il est très rare qu’il n’y ait rien à faire en arts plastiques. Le temps moyen de travail d'un élève de troisième qui souhaite réussir  peut être estimé à une heure en moyenne par semaine. Les sujets peuvent être traités, sauf indication contraire, par le moyen qui vous semble le mieux approprié : peinture, dessin, mais aussi photographie, assemblage, collage, vidéo, etc.


Notes : une note de 20 (appelée "bonus-malus") est attribuée à chaque élève en début de trimestre. Elle peut diminuer au gré des oublis et des petites infractions au règlement. Son coefficient varie de façon à représenter 25% du total des points.
    La diminution rapide du bonus signifie que votre enfant a des problèmes d'organisation, et/ou de rendu des devoirs, et/ou de comportement.


Qu’allons-nous faire cette année ?

 

Note 2016/02/21 : les programmes officiels sont en train de changer. Les lignes qui suivent correspondent aux précédentes versions.

 

Les élèves de troisième travaillent sur la thématique : L'espace, l'oeuvre et le spectateur.

 

- L'espace et le temps font partie de certaines oeuvres d'art : oeuvres in situ, installations, land art, vidéos, etc. Certaines pratiques artistiques ne sont plus seulement liées au support en deux dimensions.
Mais ils reverront aussi les techniques de représentation, déjà abordées en 5ème et 4ème, qui permettent de suggérer un espace en profondeur sur un support en deux dimensions.

- ils seront amenés à s'intéresser à la relation entre le corps de l'auteur et l'oeuvre (geste, posture, performance), notamment via la photographie et l'infographie.

- Ils apprendront à rédiger une analyse d'oeuvre en suivant un plan.


- En histoire des arts, ils étudieront plusieurs oeuvres, de la naissance de l'art moderne à l'art contemporain, et apprendront à les situer dans leur chronologie.

- Ils utiliseront l'ordinateur pour compléter le cours d'arts plastiques, pour se documenter, pour préparer l'épreuve de HDA, et pour réaliser des infographies.

- Ils reverront le vocabulaire acquis les années précédentes et acquiéreront de nouvelles notions lexicales liées notamment aux pratiques artistiques contemporaines et à l'analyse d'image.


- Ils réaliseront une frise chronologique portant sur les mouvement artistiques de 1820 à nos jours, qui viendra compléter celles réalisées les années précédentes.

 

Remarque importante : depuis deux ans, l'épreuve orale d'histoire des arts fait partie des épreuves obligatoires du brevet. On notera que son coefficient 2 la rend aussi incontournable que les épreuves de mathématiques, de francais et d'histoire-géographie.
La section histoire des arts du site des arts plastiques leur fournit de nombreux outils pour préparer cette épreuve.

 

Sujets de troisième
 

    La plupart des cours d’arts plastiques fonctionnent par « sujet ». Un sujet dure au moins une séquence (un cours de plus ou moins 50 minutes), plus souvent trois ou quatre séquences. Parfois, les travaux sont à finir à la maison. Mais la plupart du temps, ils peuvent être réalisés entièrement en classe, à condition de ne pas perdre son temps.

Note : les REPERES sont des oeuvres que nous étudions plus spécialement, en référence à tel ou tel sujet. Si possible, imprimez-les en couleur.
Note : l'élève de troisième est censé faire preuve d'autonomie et de motivation. Certains travaux, particulièrement la frise chronologique, seront donnés dès le mois d'octobre, bien qu'évalués seulement au début du deuxième trimestre.

 

                                   SUJETS de troisième

      Sujets POSSIBLES (il peut y avoir des variations)

Remarque : la formulation et les consignes des sujets présentés sur le site des arts plastiques peuvent différer de celles qui vous seront imposées cette année.

 

note


SUJET
   Auto-présentation : sous la forme d'un roman-photo ou d'une bande dessinée, avec ou sans textes, avec ou sans cases : page n°2 du cahier (recto de la couverture). Technique conseillée : photographie, photocopie et/ou infographie, ou techniques traditionnelles.

Noté coefficient 1

   Des logiciels en ligne (générateurs) peuvent vous aider pour réaliser ce travail en infographie.

 


SUJET
   La page de garde du cahier d’arts plastiques  détournement, pastiche  ou parodie d'une image connue. 


Sujet  :            « Réalisez la page de garde de votre cahier d'Arts Plastiques ; vous devrez vous inspirer, pour les polices de caractères, les couleurs et la mise en page, d'une affiche choisie parmi celles proposées.


Vous pouvez les visualiser ou les imprimer en cliquant sur ce lien

        Il est suggéré de travailler en infographie ou avec un appareil photographique pour gagner en temps et en efficacité.  Trois séances maximum. Noté coefficient 2.

tips !


 

 


SUJET
 
Les aventures d'un point rouge. Créez des personnages schématiques mais expressif. Faites-les évoluer librement, avec ou sans narration, dans un espace sans perspective au format 24 x 32 cm. Un point rouge servira de fil conducteur.
Technique : encre de chine, et.ou crayon de couleur aquarellable noir, et/ou un (bon) feutre noir.
1,5 heure en classe uniquement.


SUJET 
La couverture extérieure du cahier d’arts plastiques  Réalisez une couverture recto/verso en relief (4 mm maxi). L'ensemble devra être solide, original, et artistique. Thème et technique sont libres.

 

 


ANALYSE D'OEUVRE N°1  Dénoté et connoté, des outils sémantiques pour développer une argumentation. Analyse d'une oeuvre peinte.

Document de travail :

http://hdarts.franceserv.com/zdoc_commentaire_d_image_715.htm

 


SUJET 
La frise chronologique va de l'invention de la photographie (1820) à l'art contemporain. Quatre pages, à soigner particulièrement (coefficient 3). Vous aurez du temps pour ce travail, mais ne commencez pas trop tard.
Document de travail ci-dessous.


Imprimer la version couleur des documents iconographiques.


  voir les oeuvres de référence (repères)

 

 

 


SUJET  Autoportrait numérique Exercices autour de l'autoportrait.

Lire texte :
"L'autoportrait dans l'histoire de l'art, un jeu de miroir"


REPERES : les autoportraits d'Egon Schiele.
Lire la fiche Egon Schiele sur le site arts plastiques pour mieux préparer le contrôle QCM.

 

 


SUJET  
 Le musée

 


SUJET Griffures de plumes  (travail sur le geste).

REPERE : "la plaine de la Crau", Vincent Van Gogh 1888

 

 


(Toute l'année)
Tenue du cahier  (soin, investissement). Le cahier d'arts plastiques est le principal outil de travail et doit conserver l'ensemble de vos productions soigneusement mises en page. 
    Il est noté au moins une fois dans l'année. Vous devez l'illustrer (reproductions d'oeuvres d'art, travaux personnels, etc..)

le rôle du cahier d'Arts Plastiques


CONTROLE
1 Contrôle vocabulaire :  il portera sur le vocabulaire acquis les années précédentes.

Vous devrez connaître les définitions des termes suivants :

ABSTRAIT- APLAT - CADRER - CLAIR/OBSCUR - COMPLEMENTAIRES (contraste des)- COMPOSITION - CONTEXTE - CONTRASTE - CROQUIS - DEGRADE - ESQUISSE - FIGURATIF - FUYANTE   -  LAVIS - MELANGE OPTIQUE - MISE EN PAGE - PLAN(S) - POINT DE FUITE - PROFONDEUR - SCHEMA - SYMBOLE - TEXTURE - VALEUR


Vous trouverez ici les définitions

Tests QCM pour vous entraîner (attention à l'orthographe et à la grammaire dans les réponses). Entraînez-vous avec le n°2.

 

 

 

SUJETS  "Faites évoluer ce fragment vers son contraire"  (repérer les caractéristiques plastiques d'un fragment d'image, puis les développer en les transformant).

 

 

 

 

ANALYSE D'OEUVRE N°2  Dénoté et connoté, des outils pour développer une argumentation. Analyse d'un clip vidéo ("Rubber Johnny" de Chris Cunningham ou "demain, je me lève tôt", de Pierrick Sorin).


Lexique du cinéma en ligne    Tout le vocabulaire du cinéma pour vous aider à rédiger vos textes.

Document de travail : http://hdarts.franceserv.com/zdoc_commentaire_d_image_715.htm

 


SUJET   "Si j'étais..." un autoportrait "à la manière chinoise", c'est à dire utilisant la métaphore et la comparaison. 

 


SUJET    Portrait  d'un inconnu  
Réalisé en classe, en une ou deux séquences. Ce sujet doit être préparé à la maison
 .

 


ANALYSE D'OEUVRE N°3
  Dénoté et connoté, des outils pour développer une argumentation. Analyse d'une photographie ("Downtown", de Cartier-Bresson, ou "image fantomatique").


Document de travail : http://hdarts.franceserv.com/zdoc_commentaire_d_image_715.htm

 

 

SUJET "Je me souviens de la salle d'arts plastiques" réalisation collective (deux ou trois élèves) sur le thème de l'espace, de la mémoire et de la simultanéïté. Dessins, écritures, photographies, collages.

                    
     REPERE 1
: polaroïds de David Hockney -  "Tyler Dining Room" 1984

REPERE 3 : "Nu descendant un escalier" de Marcel Duchamp 1913
REPERE 4 : "cygnes reflétant des éléphants" de Salvador Dali

 


SEANCE D'ORIENTATION  Il est capital lorsque l'on arrive en troisième d'avoir rapidement un projet d'orientation. Une séance complète permettra d'apporter des informations sur les métiers en rapport avec les arts plastiques, ainsi que sur le fonctionnement des options légères et lourdes.
Voir aussi :

http://artsplas.mangin.free.fr/choisir_une_option_12714.htm

Combien d'options au bac ?

 

 

 

SUJET  "Organisez ce désordre". A partir d'une réalisation abstraite (éventuellement collective, basée sur le gestuel, pas forcément sur le dripping), créez une composition géométrique figurative ou abstraite.

C'est l'inverse du sujet de quatrième "éliminez le sujet".

 

 voir le sujet distribué aux élèves        documents d'accompagnement

Générateur Pollock  : réalisez des toiles virtuelles à la manière de Jackson Pollock.

Générateur Pollock  : la même chose.

 

Jackson Pollock en action (un acteur joue Pollock: extrait du film de Ed Harris, 2000)

 

 


        

click !

Jackson Pollock 1948 - biographie à connaître                 "Sangua market" (Miguel Barcelo)

REPERE 1                                                    REPERE 2

 


SUJET "la nuit" Comment traduire plastiquement l'idée de "nuit" ?
REPERE

 


TECHNIQUES : travailler avec des hachures - la touche picturale - travailler sur calque - empreintes.

 


ANALYSE D'OEUVRE "Sleppy hollow", film de Tim Burton

 

 

Les travaux personnels un travail (artistique) récent peut être noté chaque trimestre. La note est mentionnée en "bonus" sur pronote (on ne peut pas perdre de points).

 

 

 

DOCUMENT pour la réalisation de la frise chronologique (note à coefficient 3)

 

 

ART MODERNE ET ART CONTEMPORAIN

 

Imprimer la version couleur des documents iconographiques.

 

    Utilisez les textes et documents ci-dessous pour compléter votre frise chronologique. Vous devez recopier, non découper. Les périodes sont délimitées dans des cases, en utilisant du mieux possible l'espace des quatres feuilles (y compris verticalement). Vous pouvez travailler sur des feuilles de couleur, puis découper. Vous pouver utiliser des systèmes de livrets pliables ou de pop up pour inclure plus d'oeuvres.

   Les illustrations ne devront bien sûr pas être placées au hasard. Découpez-les si vous ne pouvez pas faire autrement, mais l'idéal serait d'imprimer la version couleur, disponible sur le site des arts plastiques. Vous pouvez aussi les redessiner (en schématisant, ou de manière réaliste). D’autres illustrations sont acceptées.

Attention, certaines informations sont plus importantes que d'autres, et doivent être hiérarchisées visuellement (mise en valeur).

Les "évènements" (inventions, batailles, etc) devront être présentés différemment des périodes stylistiques.Le titre sera spécialement travaillé.

 


La frise chronologique commence en  1820. Chaque colonne de 1 cm représente 2 ans, ce qui vous amènera jusqu'à l'an 2000 (4 pages nécessaires).
Vous pouvez travailler ailleurs que dans le cahier.

Le début de certaines périodes, et la fin de certaines autres, ne figureront pas sur cette frise.

Vous devez lire chaque fiche correspondante : le résumé (en bleu) peut suffire. Surlignez la période lorsque vous pensez avoir assimilé ce résumé.

 

 

   Si la présentation des pages est esthétiquement  intéressante et s'il n'y a pas d'erreurs majeures, vous aurez au moins 15. Pour avoir plus, vous devez compléter par des recherches personnelles, des illustrations (arts plastiques, musique, littérature, histoire-géographie). Vous pouvez aussi dessiner.
IMPORTANT : consulter
ce fichier pdf pour connaître les références des oeuvres d'art qui devront illustrer votre frise chronologique.

 

Cliquez sur les liens pour accéder à la fiche HDA correspondante

 

Naissance de L’ART MODERNE  
     

        Utilisez les données ci-dessous pour réaliser votre frise chronologique (recopiez aussi les noms d’artistes). Vous devrez compléter par des recherches personnelles (textes, dessins, illustrations surtout, si possible en couleur). Il faudra aussi lire les fiches en ligne correspondantes (le résumé peut suffire).

Voir http://hdarts.franceserv.com/00_chronologie_048.htm


 

NEO-CLASSICISME   1750 – 1850 environ . Europe .Redécouverte de l’antiquité, réinterprétée librement. Exaltation des « valeurs » supposées romaines. Tableaux souvent froids et moralisateurs.David,, Vigier-Lebrun, Constable(peinture). Canova (sculpture). Ledoux (architecture).
REPERE   Jacques Louis David   « le serment des Horaces » 1784
         
                                                                               

ROMANTISME première moitié du 19e siècle . (Europe). Goût pour la nature, le Fantastique, l’orient. Delacroix, Goya, Turner, Friedrich (peinture), Rude, Carpeaux (sculpture), Viollet-Le-Duc, Garnier (architecture).
REPERE Théodore Géricault  « le radeau de la Méduse » 1818

 

 

Ecole de BARBIZON  - à partir de 1835 -  France. Les artistes peignent en plein air (idée de communion avec la nature) à Barbizon. Millet, Rousseau (peinture), Barye (sculpture)

ACADEMISME (ou « art pompier »)  deuxième moitié du 19e siècle. Europe. Thèmes historiques ou mythologiques, tonalité moraliste. Une peinture très conventionnelle, réalisée uniquement en atelier.

Bouguereau, Cabanel, Gérôme, Meissonier.
REPERE William Bouguereau « les oréades » 1902

 

 

REALISME  1850 – 1870  France  Thèmes contemporains, tirés de la vie quotidienne. Le vrai, c’est le beau.
Peinture : Courbet, Millet, Daumier, Corot, Breton, Bonheur. Sculpture : Rodin, Bourdelle.

REPERE  Jean-François Millet « les glaneuses » 1857

NABIS  1888 – 1903  France. Représentation d’intérieurs bourgeois, goût des aplats et des motifs décoratifs, rejet de la perspective. Maurice Denis, Bonnard, Vuillard, Valloton, Sérusier, Maillol, Lacombe (peinture).

 

NATURALISME 1870 – 1890  France. Description sans ambiguïté ni symbolisme de la seule réalité quotidienne. Cormon, Lhermite, Cazin, Bastien-Lepage, Raffaëlli (peinture).

 

 

SYMBOLISME 1880 – 1910 Europe - Les symbolistes orientent l’art vers le rêve, la littérature, l’histoire médiévale. Evocation des « mondes cachés ». Denis, Moreau, Munch, Klimt, Böcklin, Puvis De Chavannes (peinture).

REPERE  Edvard Munch   « Madone » 1894           

 

                                                                                      

IMPRESSIONNISME  1869 – 1900  France - Scènes de la vie quotidienne, goût pour la lumière, les paysages, l’instant fugitif, le travail rapide. Remise en cause de l’académisme et de la représentation traditionnelle de l’espace. Monet, Pissarro, Guillaumin, Cézanne, Manet, Renoir, Bazille, Morisot, Degas, Caillebotte, Cassat, Toulouse-Lautrec, Zandomeneghi (peinture).

REPERE 1 Edouard Manet   « le déjeuner sur l’herbe » 1863
REPERE 2 Paul Gauguin « matete » 1892

 

 

NEO-IMPRESSIONNISME  l’appellation regroupe quelques artistes qui sont proches des impressionnistes : Gauguin, Van Gogh, ainsi que les pointillistes (Seurat, Signac).

REPERE Van Gogh « église d’Auvers » 1890

 

 

POINTILLISTES  1886 – 1891 – France. Sujets proches des impressionnistes, mais approche « scientifique », optique,  de la peinture, par utilisation de petits points. Seurat, Signac, les frères Pissarro.

REPERE George Seurat  "un après-midi à l’île de la Grande-Jatte" 1885


ABSTRACTION  de 1910 à nos jours. Monde entier. Coupure brutale avec toutes les autres formes d’art. Rejet de la figuration, tendance au mysticisme. Deux grandes directions : l’abstraction géométrique (Mondrian, Vasarely, etc), et l’abstraction lyrique (Pollock, Kandinsky, Mathieu, etc.) Autres représentants majeurs : Delaunay, Klee, Malevitch, Zao-Wu-Ki, Hartung.

REPERE 1 Abstraction lyrique Wassily Kandinsky
REPERE 2 Abstraction géométrique – Piet Mondrian, vers 1920 

 

BAUHAUS  1919 – 1933  Allemagne, puis USA  Importante école d’art allemande, qui tente la synthèse entre les arts plastiques, les arts appliqués, l’architecture, le design, l’industrie.

Peinture : Itten, Klee, Kandinsky, Feininger, Albers, Moholy-Nagy, Muche, Marcks.
Architecture : Gropius, Breuer, Van der Rohe

   

EXPRESSIONNISME  1890 – 1930  Allemagne, Autriche. Formes simplifiées, violentes, couleurs vives, thèmes en rapport avec « le malheur de l’homme », mis au centre de l’œuvre. Deux sous-courants : DIE BRÜCKE et DER BLAUE REITER. Peinture : Kirchner, Nolde, Macke, Heckel, Pechstein, Kandinsky, Marc, Kokoschka, Permeke, De Smet On peut aussi ranger Schiele dans cette catégorie.

REPERE 1 Egon Schiele « Femme aux bas jaunes » 1915
REPERE 2 Otto Dix -Anita Berber 1925

 

 

FAUVISME  1890 – 1920  France. Version française et « soft » de l’expressionnisme allemand. Mêmes caractéristiques formelles, mais thèmes plus légers.

Peinture : Matisse, Van Dongen, Vlaminck, Derain, Marquet, Dufy, Manguin, Puy, Braque, Rouault.

 

CUBISME  1908 – 1930 France.  Mouvement influencé par Cézanne et l’art africain. Reconstruction du monde réel en mélangeant les points de vue (cubisme analytique), puis en stylisant à l’extrême les formes (cubisme synthétique).Picasso, Braque, Gris Léger, Delaunay, Metzinger, Lhote, Duchamp, Picabia.

REPERE  Pablo Picasso  « Les demoiselles d’Avignon » 1907

 

ECOLE DE PARIS  1895 - 1970  le terme regroupe les artistes du monde entier ayant travaillé à Paris dans le sillage de Van Gogh : Modigliani, Soutine, Chagall, Foujita, Utrillo (peinture). Brancusi (sculpture).

 

ART NOUVEAU       1890 – 1910 France  L’Art Nouveau utilise les possibilités des nouveaux matériaux (fer, verre, ciment) et s’inspire des formes de la nature dans les domaines notamment de l’architecture et des arts appliqués. Gaudi, Lalique, Majorelle, Gruber, les frères Daum, Guimard.

 

DADAISME   1916-1922   Suisse, USA. Les dadaïstes utilisent le hasard, la provocation et la dérision, pratiquent le collage,  la poésie abstraite, le ready-made. Le dadaïsme évoluera vers le surréalisme.

Tzara, Picabia, Duchamp, Schwitters, Gleizes, Cravan (peinture), Arp (sculpture), Man ray (photographie).

 

SURREALISME  1919 à nos jours. Europe. Le surréalisme développe la notion d’inconscient et donne au rêve la première place dans la création artistique. Le surréalisme est généralement figuratif, mais il existe un surréalisme abstrait (Miro, Klee).
Peinture :  Ernst, Dali, Tanguy, Delvaux, Bellmer, Matta, Malkine, Magritte, Klee, De Chirico, Miro, Masson.

sculpture : Arp, Oppenheim, Giacometti.  Cinéma : Bunuel.

REPERE Salvador Dali  « persistance de la vision », 1931

 

ART DECO 1919 – 1940  l’art Déco utilise des formes stylisées et géométriques, des couleurs vives. Ecole du Bauhaus en Allemagne (Walter Gropius, directeur) , Ecole des Arts Décoratifs en France (Le Corbusier, directeur).

                                                                                                                             

LE POP ART   années 1960     Grande-Bretagne, puis USA ; le Pop Art est une réflexion artistique sur la communication de masse et sur la production industrielle d’images. Blake, Hamilton, Allen Jones, Lichtenstein, Oldenburg, Rosenquist, Warhol, Wesselmann. Sont considérés comme proches : Dine, Hockney, Polke, Ramos, Segal.
REPERE Roy Lichtenstein
REPERE Andy Warhol

 

L’ART BRUT   1945   Europe, USA  Sous ce terme, le peintre Jean Dubuffet a cherché à regrouper toutes les manifestations « brutes » de l’art : dessins d’enfants, œuvres d’aliénés, etc. Tatin, Picassiette, Lesage, Wölfli.

 

ART CONCEPTUEL  à partir de 1965    Usa, puis France. Tout dans l’idée. Lawrence Weiner.

REPERE Daniel Buren colonnes du Louvres 1986

 

NOUVEAUX REALISTES     1960 - 1963  regroupe sous cette appellation des artistes qui ont comme particularité de  travailler à partir d’objets de la vie quotidienne, qu’ils recyclent, recomposent ou accumulent. Arman, César, Christo, Villeglé, Hains, Rotella, Spoerri, Raysse, Tinguely, Saint Phalle, Klein.

REPERE Yves Klein "anthropométrie" 1961

 

ART NARRATIF      Fin des années 1960  USA et Europe. Retour à la figuration (sous quelque forme que ce soit) en réaction à la domination de l'abstraction à une époque donnée. Adami, Arroyo, Boltanski, Cueco, Fromager, Equipo Cronica, Le Gac, Monory, Télémaque, Erro, Buri, Immendorff, Oppenheim, Rancillac.
REPERE   Henri Cueco - « les chiens » vers 1974

 

SUPPORT SURFACE   1966 – 1971    France.  Mouvement artistique français qui remet en question les outils et les supports. Viallat, Pincemin, Cane. On peut ajouter Simon Hantaï, proche de la démarche.

 

BMPT  1966 France. Buren, Mosset, Parmentier, Toroni cherchent à atteindre « le degré zéro de la peinture », la vision débarrassée de l’image.

REPERE Daniel Buren colonnes du Louvres 1986              

 

INSTALLATION  USA, Europe.  Depuis 1970. Désigne une œuvre conçue pour un lieu particulier. On parle aussi de dispositif. Beuys, Boltansky, Pistoletto, Skoglund, Viola, Udo, Kieffer, Buren, etc.

REPERE  Sandy Skoglund « radioactive cats » 1980

 

GRAFFITISME 1971-1990  USA, puis Europe. Les graffitistes ont utilisé comme premiers supports les murs et les wagons du métro. Le Graffitisme est l'anc^tre du Street-art.
 Haring, Basquiat, Daze, Futura 2000, Jon One, Taki.

REPERE  Jean-Michel Basquiat  « skull » 1984

 

ART MINIMAL après 1959 et jusqu’en 1970 environ   Comme son nom l’indique bien, l’artiste minimaliste se contente de peu : le presque rien, le dépouillement à l’extrême. Morris, Stella, Lewitt, Serra, Judd.

REPERE  Sol Lewitt

 

LAND ART   1960 – 1970   USA, Grande-Bretagne, Pays-Bas ; une œuvre land art a pour principale caractéristique de s’intégrer dans un paysage. Smithson, Christo, Oppenheim.

REPERE   Robert Smithson "spiral jetty" vers 1970


BODY-ART      1960 - 1970 (Art corporel) : le corps est utilisé comme matériau de base de l’artiste, qui exécute en public une action ; la photographie, le cinéma, permettent ensuite de garder la trace de l’évènement. Burden, Abramovic, Gilbert & George, Journiac, Oppenheim, Pane, Orlan, Naumann.

REPERE  Orlan  1970 « le baiser de l’artiste" 1977

 

EXPRESSIONNISME ABSTRAIT A partir des années 40 New-York. L’Expressionnisme abstrait se caractérise par l’absence de fiction narrative et par l’abolition de la hiérarchie entre les différentes parties de la toile. De Kooning, Rothko, Motherwell, Newman, Pollock.

REPERE  Jackson Pollock 1948


COBRA   1948 – 1951 Europe du Nord. Le style Cobra, c’est une figuration simple et violente, des couleurs et une facture brutale. Ce mouvement peut être rapproché de l’expressionnisme abstrait, de l’art brut. Alechinsky, Appel, Bury, Dotremont, Corneille, Atlan.

ART CINETIQUE 1950 – 1960 L’Art cinétique est l’art du mobile. Soto, Tinguely, Bury, Schoeffer, Jansen.

REPERE  Jansen “Animarii” vers 2000


HAPPENING 1950 : arts plastiques multimédias proches des arts du spectacle (théâtre, cirque…) Cunningham, Rauschenberg, Cage, Brecht, Dine, Yoko Ono.


FLUXUS  1960 – 1970 environ   Allemagne, France, New York - Forme d’arts plastiques multimédias proches des arts du spectacle (théâtre, cirque…). Pratique souvent le happening.
Paik, Spoerri, Ben, Beuys, Vostell, Filliou, Ono.

 

OP ART (1964)  - ART OPTIQUE -   Forme d’art basée sur des effets optiques. Vasarely, Soto, Agam, Morellet, Albers, Stella, Tinguely, Bury, Schoffer.

REPERE Vasarely “zèbres”1938

          

                                      
ASSEMBLAGE    USA, Europe  de 1950 à nos jours. Il s’agit d’assembler des matériaux plus ou moins hétéroclites pour obtenir une œuvre d’art en trois dimensions.
Appel, Beuys, Bourgeois, Kienholz, Rauschenberg, etc.

REPERE – Robert Rauschenberg "monogram" 1955


HYPERREALISME à partir de 1965 USA, Europe ; l'hyperréalisme vise à une copie parfaite de l’image du réel, c'est-à-dire en pratique de la photographie. De Andrea, Morley, (peinture), Close, Hanson (sculpture).

REPERE – John de Andrea


NEO-EXPRESSIONNISME 1970 – 1980   USA, Europe, Australie ; figuration réaliste, peinture allégorique. Priorité est donnée à la charge émotionnelle de l’œuvre. Baselitz, Basquiat, Garouste, Immendorff, Kieffer,Miguel Barcelo, etc.

REPERE  Georg Baselitz 1970


ART VIDEO  Depuis 1960 environ ; Nauman, Serra, Viola, Sorin.

 

FIGURATION LIBRE      1980 - 2000    France – USA. Inspiration issue de la culture populaire urbaine (télévision, bande dessinée, publicité, urbanisme, musiques punk ou rock), mais aussi de l’art des sociétés primitives. Alberola, Blais, Blanchard, Boisrond, Combas, Di Rosa, Basquiat, Haring, Futura 2000, Daze.
REPERE  Hervé Di Rosa 1990


BIO-ART  à partir de 1990.  Les bio-artistes travaillent sur l’être humain ou l’animal, mais sous l’angle de la modification, par la science, des corps par un agent exogène. De  Menezes, Kac, Piccinini, Orlan (etc).
REPERE Eduardo Kac, vers 2000

    
                                                                  



Evénements à noter : invention de la photographie (1820) puis du cinéma (1900), puis de l’informatique (1970). Première et deuxième guerres mondiales.

 

Repères importants : les carrières de Vincent Van Gogh, Egon Schiele, Pablo Picasso. Le romantisme, l’impressionnisme, l’expressionnisme, le surréalisme, le cubisme, l’abstraction.

 

voir les oeuvres de référence (repères)

 

 

Musées au logis
Histoire des arts
Trousse-art
Précocité