00 cahier de texte 4ème
copyright 2007 - D.Leblanc
RECEPTION
Cahier de texte sixième
Cahier de texte cinquième
Cahier de texte quatrième
Cahier de texte troisième

                             Je suis en quatrième !              21 février 2016

 

 



click !

 

 

   CAHIER DE TEXTE ONLINE de la classe de troisième

 

 

            

Ce "cahier de texte"  correspond à un moment, à une année. Comme il faisait double emploi avec l'ENT, je l'ai plus ou moins abandonné en 2015, bien que le contenu puisse correspondre encore fréquemment aux sujets - et aux situations actuelles d'enseignement mises en place.


Important : certains liens ne sont plus valides, ou obsolètes - et ne peuvent, pour des raisons techniques, être actualisés. Merci de votre indulgence.

 

Le matériel : un cahier d’arts plastiques 24 x 32 cm - une boîte de gouaches, 3 pinceaux (n°2, n°6, n°10 ou numéros proches), un pinceau brosse moyen. Un flacon d’encre de chine, un porte-plume, une plume à bout pointu. Des crayons aquarellables. Des feuilles blanches et couleurs au format 24 x 32 cm.
Facultatif mais utile : un feutre noir très fin, un marqueur fin blanc.
Utile : Une pochette contenant un grand nombre d'images de magazine : portraits, reproductions d'oeuvres d'art, paysages, véhicules, (etc.) et divers matériaux pouvant servir à des collages.


 

Qu’est-ce que le cours d’arts plastiques ? Les arts plastiques abordent ce qui a un rapport avec la création de formes au sens large : des questions liées à la fabrication (acquisition de techniques), à l’esthétique (qu’est-ce que la créativité, l’expression personnelle), à la compréhension du monde (via les images) et à l’acquisition de connaissances en histoire des arts.

 

 

fonctionnement du cours d'Arts Plastiques

comment aider son enfant en Arts Plastiques ?

le rôle du cahier d'Arts Plastiques

la couverture du cahier d'Arts Plastiques

la notation                  utiliser internet


Les devoirs : le cahier de texte de l’élève reste l’outil de base , PRONOTE (fourni par l'établissement) est un outil complémentaire, sur lequel sont notés les devoirs et le titre des séquences.
Il est très rare qu’il n’y ait rien à faire en arts plastiques. Le temps moyen de travail d'un élève de quatrième  peut être estimé à 40 minutes en moyenne par semaine. Chaque sujet peut être traité, sauf indication contraire, par le moyen qui vous semble approprié : peinture, dessin, mais aussi photographie, assemblage, collage, vidéo, etc.


Notes : une note de 20 (appelée "bonus-malus") est attribuée à chaque élève en début de trimestre. Elle peut diminuer au gré des oublis, des bavardages, des petites infractions au règlement. Sa diminution rapide signifie que votre enfant a des problèmes d'organisation, et/ou de rendu des devoirs, et/ou de comportement. La note de 10 est une note plancher, lorsqu’un travail a été simplement terminé, et ne correspond pas à une véritable évaluation, qui aurait probablement été inférieure. La note de 13 correspond à la note moyenne.

 


Qu’allons-nous faire cette année ?

 

NB : les programmes étant comme toujours en train de changer, les lignes qui suivent sont partiellement obsolètes. Je les laisse néanmoins car elles correspondent, pour la plus grande part, à la réalité du cours d'arts plastiques.

 

Programme : les élèves de quatrième travaillent sur la thématique : images et réalité

- Les élèves apprendront les bases de la perspective géométrique à point de fuite (ou perspective artistique).

- Ils seront amenés à modifier le statut d'une image (en passant d'une représentation figurative à une représentation abstraite), et à réfléchir  sur la question du "sujet" de l'oeuvre.

- En histoire des arts, ils étudieront quelques objets et représentations emblématiques, du moyen-âge à l'art moderne, et apprendront à les situer dans leur chronologie.

- Ils utiliseront l'ordinateur pour compléter le cours d'arts plastiques, pour se documenter, pour compléter des QCM, et pour réaliser des infographies.

Remarque : lorsque le sujet s'y prête, un élève ayant peu d'intérêt pour les pratiques traditionnelles peut parfaitement utiliser la photographie, la vidéo ou l'infographie. Qui "n'aime pas dessiner" peut souvent s'exprimer autrement.

- Ils reverront le vocabulaire acquis les années précédentes et apprendront des termes nouveaux, liés notamment à la perspective à point de fuite.

 

Sujets de quatrième
 

    La plupart des cours d’arts plastiques fonctionnent par « sujet ». Un sujet dure au moins une séquence (un cours de plus ou moins 50 minutes), plus souvent trois ou quatre séquences. Souvent, les travaux sont à finir à la maison.

Note : les REPERES sont des oeuvres que nous étudions plus spécialement, en référence à tel ou tel sujet. Si possible, imprimez-les en couleur.

 

                            SUJETS  (ordre à peu près chronologique)

(Les titres des sujets sont parfois les mêmes que dans les classes précédentes, mais le contenu est différent). La liste n'est pas exhaustive, et tous ne seront pas forcément traités.
Remarque : les consignes des sujets présentés sur le site des arts plastiques peuvent différer de celles qui vous seront données cette année.

 

note


SUJET
  
Auto-présentation : (utilisation des codes rhétoriques de la publicité, du cinéma, de la politique ou de la propagande). Texte et/ou image, technique libre (photomontages acceptés : colle/ciseau ou infographie). Noté coefficient 1 fin octobre, à réaliser en autonomie.

REPERE  : Miss-Tic, le "street art"  La pochoiriste parisienne Miss-Tic associe autoportraits et jeux de mots/slogan.

Sujet écrit disponible en classe et en ligne, avec des exemples littéraires de figures de rhétoriques facilement transposables en arts plastiques. Cette page sera à finir avant la fin du mois d'octobre.
 Voir le sujet

Et un générateur de BD , si ça peut vous aider. En cherchant un peu, il en existe beaucoup d'autres.....

 


SUJET
   La page de garde du cahier d’arts plastiques (exercice de typographie, relation fond/forme). Vous ne devez utiliser que des lettres (pas de figuration), et il doit y avoir autant de "fonds" que de "formes". Esquisse obligatoire.
Noté coefficient 2


Voir sujet distribué aux élèves         voir documents d'accompagnement

 

 


SUJET 
La couverture extérieure du cahier d’arts plastiques  Réalisez une couverture recto/verso en en deux dimensions ou avec un léger relief (3 mm maxi) inspirée d'une ou plusieurs oeuvres d'art, figuratives ou abstraites, de votre choix. Vous pouvez travailler directement sur une image imprimée. Noté coefficient 1.
REPERES : Bazooka, Arcimboldo
Noté coefficient 1

 


Analyse d'image
: réaliser un schéma d'analyse à partir d'une oeuvre.

CONTROLE 1 PERSPECTIVE. Contrôle écrit portant sur la perspective cavalière (révision).
Noté coefficient 1


 


SUJET 
La frise chronologique  va du moyen-âge à la naissance de l'art moderneDeux pages, à soigner particulièrement (coefficient 3). Vous aurez du temps pour ce travail, mais ne commencez pas trop tard. Noté coefficient 3
Document de travail en bas de page.

   voir document de travail en couleur

 

 


SUJET  La perspective, c'est fantastique ! La perspective artistique à point de fuite est approfondie (ou plus souvent découverte) en quatrième : exercices et réalisations permettent d'appréhender les bases. une réalisation finale est notée (coefficient deux).
Réalisations possibles :
jeu d'échecs - il se passe quelque chose dans ma ville - la salle de concert.


Documents réduits  en bas de page

REPERE : Albrecht Dürer - "le dessinateur"

REPERE : "Strasse 1913", Ludwig Meidner

 

http://artsplas.mangin.free.fr/repere___durer_albrecht___le_dessinateur_13924.htm

 

 


SUJET  
  La perspective atmosphérique sera également abordée. Elle suggère la profondeur grâce à un travail sur les valeurs et les couleurs (plus "c'est loin", plus "c'est clair et flou"). Technique : gouache/touches picturales (technique déjà étudiée en cinquième). Noté coefficient 1.

 


(Toute l'année, sur deux pages)
 
Les pages « techniques »  (acquérir des micro-compétences). Des exercices de dix à 30 minutes, portant généralement sur une "technique" à acquérir.
Note : les exercices des années précédentes sont souvent repris (mais différemment) dans un souci de mise à niveau.
Noté coefficient 1


Surlignez ceux que vous avez déjà effectués :

 

Traits en expansion (mélange optique) - lavis au stylo - la fenêtre (frottis) - dégradés au crayon - répétition décorative d'un élément – personnage fil de fer - variation sur une couleur (touche picturale) – transparence - altération - décalage - superposer/juxtaposer.

 


(Toute l'année)
Tenue du cahier  (soin, investissement). Le cahier d'arts plastiques est le principal outil de travail. Il est noté au moins une fois dans l'année. Vous pouvez l'illustrer (reproductions d'oeuvres d'art, travaux personnels, etc.). Il contient l'ensemble des productions de l'année, présentée avec soin.

 


CONTROLE
 2 Contrôle(s) vocabulaire :  il portera sur le vocabulaire de sixième/cinquième  (révision). pour le réussir, vous devez maîtriser l'ensemble des définitions de cette page.

 

Tests QCM pour vous entraîner (attention à l'orthographe et à la grammaire dans les réponses). Entraînez-vous avec le n°2.

 

 

 

SUJETS   " Intégrez ce fragment" (repérer les caractéristiques plastiques d'un fragment d'image pour développer une oeuvre singulière).
Noté coefficient 1

 

 

 

 

SUJETS   "forêt de rêve, forêt de cauchemar" (l'image sérielle, l'image dans sa dimension symbolique).
Noté coefficient 2

 


SUJET  "Eliminez le sujet !" (du figuratif à l'abstrait : relation entre une image de référence et sa transposition plastique). Nous travaillerons au format demi-raisin. N'hésitez pas à acquérir la pochette dont vous aurez de toute façon besoin en troisième.
REPERE : Mondrian, série des arbres
Noté coefficient 2

 

 

SUJET " Confrontation" ("là, c'est chez toi, ici c'est chez moi, et au milieu on partage" : coopérer en opposant deux "styles" sur une oeuvre collective, savoir travailler à deux).
Noté coefficient 1


 

SUJET : "la main" ; série d'exercices autour de la main (empreinte dessus/dessous, contour, représentation réaliste, photocopie/photographie, trace, mise en abîme).
Deux pages, techniques mixtes.
REPERE : "drawing hands" de M.C.Escher
Noté coefficient 2

 

 

 

SUJET  "Carrés contrecarrés"
Noté coefficient 1

REPERE : Malévitch, "carré noir sur fond blanc"

 


CONTROLE 3
   PERSPECTIVE. Contrôle écrit portant sur les connaissances nouvellement acquises dans le domaine de la perspective. Vous devrez savoir à quoi correspondent les notions suivantes :
Point de fuite - horizon - fuyante - ombres propres et portées - perspective cavalière - perspective atmosphérique.
Vous devrez aussi être capable de tracer un dessin avec au moins un point de fuite.
Noté coefficient 1

 

 

 

 

SUJET

 

 

 

 

 

 

Les travaux personnels un travail (artistique) récent peut être noté chaque trimestre. La note est mentionnée en "bonus" sur pronote (on ne peut pas perdre de points).

 

 

 

Le lexique illustré. Voir document ci-dessous.

 

 

 

Définitions à connaître pour le contrôle du premier trimestre.

 

 

ABSTRAIT                           (Abstraire, abstraction) - Art abstrait ou non figuratif, qui ne cherche pas à représenter la réalité visible.

 

APLAT                                  Désigne une surface de couleur uniforme, sans nuances. Contraire de dégradé.

 

ARTS PLASTIQUES          Arts qui étudient les formes : dessin, peinture, sculpture, photographie, architecture, infographie, vidéo, etc. A distinguer des arts qui se caractérisent par un spectacle, ou une audition : danse, musique, théâtre, (etc.)

ASSEMBLAGE                    Œuvre d'art moderne composée de matériaux, d'objets divers mis ensemble.

CADRER                               CADRAGE (Terme emprunté à la photographie) C'est la façon dont on choisit de montrer le sujet par rapport aux quatre bords de la feuille : grand ou petit, centré ou décentré, etc. (voir aussi PLAN)

 

COMPLEMENTAIRES     Couleurs opposées sur le cercle chromatique. CONTRASTE le plus puissant après celui du noir et du blanc. Les trois paires principales : rouge/vert - orange/bleu - jaune /violet

COMPOSITION                   En Arts Plastiques, c'est l'arrangement des formes, des espaces, des couleurs, etc. dans le format, c'est à dire par rapport aux bords du support.

CONTRASTE                       Opposition forte entre deux couleurs, deux matières, deux valeurs, deux formes                                                (etc.)

 

CROQUIS                             Dessin rapide d'un personnage, d'un lieu, ou d'autre chose ; le croquis va à l'essentiel, la structure, sans trop s'attacher aux détails ( au contraire du dessin d'observation)

 

DEGRADE                           Passage progressif d'une valeur à une autre valeur, d'une couleur à une autre couleur...

 

ESQUISSE                            Dessin préparatoire, souvent de taille réduite (Voir aussi CROQUIS et              SCHEMA).

 

FIGURATIF                         (FIGURATION) Qui représente une "chose" (personnage, STRUCTURE, objet, etc.) appartenant à la réalité visible.

 

LAVIS                                    Surface réalisée avec un pigment très dilué ; il peut s'agir de gouache, d'encre, de peinture à l'huile, etc.

MELANGE OPTIQUE        Couleur composée par accumulation de petits motifs (points, traits, lettres, etc.)

PROFONDEUR                   Ce qui, dans une image, semble être "loin", derrière. La perspective artistique suggère la profondeur grâce à l'étagement des différents plans.

 

SCHEMA                               Représentation simplifiée d'un objet, d'un projet, d'une image, de façon à faire comprendre sa structure, sa composition. (par ex. un constat d'accident).

 

TEXTURE                            Qualité de la surface d’une matière( râpeuse , molle , douce ...) ; par extension en Arts Plastiques, on désignera par ce terme la surface d’une oeuvre ; texture lisse ou travaillée , riche ou pauvre..

 

VALEUR                               Qualité d’un ton, plus ou moins foncé, plus ou moins clair. La valeur d'une couleur se modifie en lui ajoutant du blanc ou du noir. Rouge et vert sont de valeurs à peu près identiques.

 

 

 

DOCUMENT pour la réalisation de la frise chronologique (note à coefficient 3)

 

DU MOYEN-AGE A L'ART MODERNE

 

     Utilisez les textes et documents fournis en classe pour compléter votre frise chronologique. Vous devez recopier les informations textuelles, non les découper. Les périodes sont délimitées dans des colonnes de 1 cm, en utilisant du mieux possible l'espace des deux pages (y compris vertical). Vous pouvez travailler sur des feuilles de couleur, puis découper.

    Les illustrations ne devront bien sûr pas être placées au hasard. Découpez-les si vous ne pouvez pas faire autrement, mais l'idéal serait d'imprimer la version couleur, disponible ICI. Vous pouvez aussi les redessiner (en schématisant, ou de manière réaliste). D’autres illustrations sont acceptées.

 Attention, certaines informations sont plus importantes que d'autres, et doivent être hiérarchisées visuellement (mises en valeur).

Les "évènements" (apparition de l'art par exemple) devront être présentés différemment des périodes stylistiques, de façon à ne pas être confondus.

Le titre sera spécialement travaillé.

 


La frise chronologique commence en 980 après JC.

Chaque colonne de 1 cm représente 10 ans, ce qui vous amènera jusqu'en l'an 1900.

Le début de certaines périodes, et la fin de certaines autres, ne figureront pas sur cette frise.

 

Vous devez lire chaque fiche correspondante : le résumé (en bleu) doit être appris. Surlignez la période lorsque vous pensez avoir assimilé ce résumé.

Si la présentation des pages est esthétiquement intéressante et s'il n'y a pas d'erreurs majeures, vous aurez au moins 15. Pour avoir plus, vous devez compléter par des recherches personnelles, des illustrations (arts plastiques, musique, littérature, histoire-géographie). Vous pouvez aussi dessiner.

 

900 ans d’histoire des arts

  

   Les documents nécessaires à la réalisation de votre frise chronologique figurent sur votre cahier de texte-papier.  En cliquant sur les liens ci-dessous, vous accédez aux oeuvres, en couleur (imprimables), et commentées.
Pour vous faciliter la tâche, vous les trouverez également en bas de cette page internet.


 ART ROMAN   de  1030  à 1150 _ Europe de l’ouest. Architecture monumentale, sculptures symboliques très détaillées de style souvent fantastique,  développement de l’enluminure et de la fresque murale.


 ART GOTHIQUE  
de  1100  à 1550 – Europe ; remplace l’art roman. C’est essentiellement un style architectural, caractérisé par l’ogive, les arc-boutants, la recherche de formes élancées, l’importance des vitraux.


 RENAISSANCE  
1400 – 1600  (Italie puis Europe) La Renaissance est un vaste mouvement philosophique, scientifique et artistique qui marque la fin du Moyen-âge européen. Peinture : Léonard de Vinci, Michel-Ange, Raphaël, Botticelli, Uccello, Titien, Dürer, Brueghel, Bosch, Holbein Le Jeune, Aldorfer, Grünewald, Le Greco. Sculpture Michel-Ange, Donatello. Architecture : Bramante, Brunelleschi.

            

 BAROQUE  17ème et 18ème siècle  Italie, Europe, puis Amérique du Sud, Afrique du Sud, Russie. Prolifération des formes, exubérance des compositions; le terme peut servir tout aussi bien à désigner le Maniérisme, le Rococo. Peinture : Rubens, Le Brun, Le Caravage, De La Tour, Lenain, Vermeer,Vouet, Zurbaran, Rembrandt, Vélasquez. Sculpture : Lorenzo, Bernini. Architecture :  Le Bernin, Le Nôtre.


 MANIERISME 
16 ème siècle (Italie, puis Europe). Peinture : Arcimboldo, Carrache, Michel-Ange, Le Parmesan, Le Corrège, Tintoret, Le Gréco. Sculpture   Jean de Bologne, Cellini. Architecture : Palladio.


 CLASSICISME  fin 14ème, 15ème, 16ème siècle - Europe
Le classicisme, comme son nom l’indique, est un art « sérieux », qui s’adresse à l’intellect et à la raison, en faisant référence à une période choisie comme modèle exemplaire : l’époque gréco-romaine. Le classicisme s’inspire initialement du baroque avant d’évoluer, en France notamment, vers une certaine austérité. Van Eyck, Van der Weyden, Van der Goes, Memling, Fouquet.


  ROCOCO  Tout le 18ème siècle. Europe. Souvent considéré comme la dernière tendance, superficielle, du baroque ; on peut aussi le considérer comme une réaction contre le classicisme. Peinture   Jean Honoré Fragonard, Antoine Watteau, Giambattista Tiepolo, Thomas Gainsborough, Jean-Baptiste Pigalle


 NEO-CLASSICISME 
1750 – 1830 environ. Europe. Redécouverte de l’antiquité, réinterprétée librement. Exaltation des « valeurs » supposées romaines. Tableaux souvent froids et moralisateurs. David,, Vigier-Lebrun, Constable (peinture). Canova (sculpture). Ledoux (architecture).

                             

 ROMANTISME première moitié du 19e siècle. (Europe). Goût pour la nature, le fantastique, l’orient.
 Delacroix, Goya, Turner, Friedrich (peinture), Rude, Carpeaux (sculpture), Viollet-Le-Duc, Garnier (architecture).

 

 Ecole de BARBIZON  - à partir de 1835 -  France. Les artistes peignent en plein air (idée de communion avec la nature) à Barbizon. Millet, Rousseau (peinture), Barye (sculpture).

 

 ACADEMISME (ou « art pompier »)  deuxième moitié du 19e siècle. Europe. Thèmes historiques ou mythologiques, tonalité moraliste. Une peinture très conventionnelle, réalisée uniquement en atelier.

Bouguereau, Cabanel, Gérôme, Meissonier.

 

 REALISME  1850 – 1870  France  Thèmes contemporains, tirés de la vie quotidienne. Le vrai, c’est le beau.
Peinture : Courbet, Millet, Daumier, Corot, Breton, Bonheur. Sculpture : Rodin, Bourdelle.

 

 NABIS  1888 – 1903  France. Représentation d’intérieurs bourgeois, goût des aplats et des motifs décoratifs, rejet de la perspective. Maurice Denis, Bonnard, Vuillard, Valloton, Sérusier (peinture).

 

 NATURALISME 1870 – 1890  France. Description sans ambiguïté ni symbolisme de la seule réalité quotidienne. Cormon, Raffaëlli (peinture).

 

 SYMBOLISME 1880 – 1910 Europe - Les symbolistes orientent l’art vers le rêve, la littérature, l’histoire médiévale. Evocation des « mondes cachés ». Denis, Moreau, Munch, Klimt, Böcklin, Puvis De Chavannes (peinture).

 IMPRESSIONNISME 1869 – 1900 France - Scènes de la vie quotidienne, goût pour la lumière, les paysages, l’instant fugitif, le travail rapide. Remise en cause de l’académisme, et de la représentation traditionnelle de l’espace. Monet, Pissarro, Cézanne, Manet, Renoir, Degas, Caillebotte, Toulouse-Lautrec.

 

 NEO-IMPRESSIONNISME l’appellation regroupe quelques artistes qui sont proches des impressionnistes : Gauguin, Van Gogh, ainsi que les pointillistes (Seurat, Signac).

 

 POINTILLISTES 1886 – 1891 – France. Sujets proches des impressionnistes, mais approche « scientifique », optique, de la peinture, par utilisation de petits points. Seurat, Signac, les frères Pissarro

 

 

 

Documents pour l’année de quatrième

 

Cliquez sur l'image pour accéder à sa fiche

Auteur : Albrecht Dürer (1471-1528) Titre : le dessinateur

Date : 1525 (époque de la Renaissance)

 

 

 

 

 

La perspective atmosphérique crée une impression de profondeur par l'étagement des valeurs.

 

 

 


                                                                                  click !
                                                           ombres propres et ombres portées

 

 

 

 

 

 


click !


La ligne d’horizon détermine ce qui est dessous ou dessus (le regard).

 

 

 

 

 

 

 

                        Documents pour la frise chronologique

 

 

 

 

                                                                                     
                                   click !

Art roman : abbaye de Cluny – vers 910

 

 

 

 

 

 


click !
Art gothique : le Mont St-Michel (gothique à partir de 1200)

 

 

 

 

 

 

 

Click  ! (fiche repère)

Renaissance : Michel-Ange "David" 1502

 

 

 

 

 

 

 


Click !

Renaissance - Michel-Ange fresques de la chapelle Sixtine 1510

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                     Click !
                                              
Baroque : Le Caravage "Méduse" 1598

 

 

 

 

 



Maniérisme : El Gréco "la Sainte-famille avec Ste-Anne" 1585

 

 

 

 

 

 

 

Classicisme : Jan Van Eyck « les époux Arnolfini » 1434

 

 

 

 

 

 

Click !


Roccoco : Antoine Watteau « pélerinage pour l’île de Cythère » 1717

 

 

 

 


 

 

Click !

 

Néo-classicisme – Antonio Canova «Psychée ranimée par l’amour » 1793

 

 

 

 

 

 

Click !

 

Romantisme – Caspar David Friedrich
Abbaye dans une forêt de chênes 1810

 

 

 

 

 

 

Click !

Académisme - Alexandre Cabanel  - La Naissance de Vénus 1863

 

 

 

 

 

 

 

 

Symbolisme – Edvard Munch - "le cri" 1893

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Click !

 

Impressionnisme – Renoir « les deux sœurs » 1881

 

 

 

 

 

 

Click !

 

Néo-Impressionnisme Van Gogh « autoportrait » 1889

 

 

 

 

 

 

Click !

 

Néo-Impressionnisme : Paul Gauguin « contes barbares »  1902

 

 

 

 

 

 

 

Click !

 

Réalisme - Jean-François Millet  « l’angélus » 1858

 

 

 

 

 

 

                                Pointillisme – Paul Signac 1899   "St-Tropez"

 

 

 

 

 

                                        

                                                                          
                                Click !

 

                                             Gustave Eiffel - 1850 - La tour Eiffel

 

 

 

 

 

 

                     

 

                                                                  Click !

                    Nicéphore Nièpce “la maison du Gras” 1827 (invention de la photographie)

 

 

 

 

                                     

                                                   Victor Hugo (19ème siècle)

 

                   

Musées au logis
Histoire des arts
Trousse-art
Précocité